Les réseaux sociaux

Loin d'être éphémère les réseaux sociaux prend de l'ampleur croient les experts.En mai le Canada a décroché le 4é rang des marchés les plus important sur Facebook si on compile les données par habitant,juste derrière l'Islande,la Norvège et Hong Kong.En effet, selon la firme Inside Network plus de 16 millions de canadiens possède un profil sur la célèbre plate-forme interactive, ce qui représente tout prêt de 50 % de la population.

D'abord utilisé partout pour retrouver d'anciens amis sur le globe Facebook est rapidement devenu un outils marketing incontournable.Avant l'idée était que les gens nous trouvent  pour combler un besoin X à un moment précis explique Steve Tringue.Maintenant,il faut pousser les infos aux clients potentiels pour leur signaler que nous sommes à leur disposition en cas de besoin.N'attendez plus que les clients vous trouvent, faites du réseautage et dites-leur que vous existez.Grâce à l'ajout de modules ou de liens menant à la page de l'entreprise sur Facebook, il devient plus facile de connaitre l'intérêt des internautes pour ses produits et service.Cette communication bidirectionnelle entraine un meilleur feeback, qu'il soit positif ou négatif.

Il y a un fossé entre les natifs du web,c'est à dire les jeunes pour qui l'utilisation d'internet est innée et les immigrant du web.Pour ces derniers cela exige de se défaire de ses vieux réflexes de marketing et d'apprendre à procéder autrement.Cela demande une ouverture d'esprit, tout en demeurant critique.Et s'il n'adhère pas à la théorie selon laquelle les médias sociaux tendront à disparaitre,ce dernier convient toutefois que la façon de les utiliser changeront certainement.Éventuellement quelques chose de sensiblement similaire à Facebook ou Twitter va voir le jour mais en mieux croit-il.

 

source:

journal Le Canada Français 17 juin 2010 Émilie Lévesque relatant son entrevue avec Steve Tringue